Mai-juin 2011 : les analyses d'un journaliste

Réforme du Statut de l’AFP

Voici deux textes de Samir Douaihy, journaliste à l'AFP. Une analyse en profondeur de la Proposition de loi Hoog-Legendre dans son ensemble, et une réplique aux explications confuses fournies au personnel par le PDG Emmanuel Hoog

NB : D'autres documents de Samir Douaihy sont disponsibles sur ce site.

Argumentaire contre le projet Hoog-Legendre

Préambule

« La proposition de loi déposée le 17 mai 2011 au Sénat et visant à changer le Statut de l’AFP, appelle de nombreuses observations, sur le contenu comme sur la méthode. »

« Pour aller d’abord à l’essentiel, la première partie de cet argumentaire est consacrée au contenu. Toutefois, il faut lire avec autant d’attention la seconde partie relative à la méthode. C’est que dans cette affaire le fond et la forme sont inséparables : pour comprendre le fond de cette proposition de loi, il faut d’abord analyser la forme....»

Samir Douaihy - samir.douaihy@afp.com

Aperçu : sommaire de l'argumentaire

Observations sur le contenu
  1. La mission d’intérêt général réduite à seulement une partie des activités de l’AFP
  2. Premier renforcement de la mainmise de l’État : son retour au Conseil d’administration
  3. Deuxième renforcement de la mainmise de l’État : les modalités de financement
  4. Troisième renforcement de la mainmise de l’État : une plus grande influence sur le Conseil d’administration
  5. Quatrième renforcement de la mainmise de l’État : le PDG doit rendre compte au pouvoir politique
  6. Cinquième renforcement de la mainmise de l’État : l’AFP soumise au contrôle de la Cour des comptes
  7. Un financement public plafonné
  8. La presse gagnante au détriment de l’AFP
  9. L’AFP interdite de diffuser ses informations au grand public
  10. L’AFP assimilée à un organisme privé
  11. Plus de garde-fous sur le plan financier
  12. Composition floue du Conseil d’administration
  13. Fin de la formule paradoxale de Jean Marin
Observations sur la méthode
  1. Une paternité inavouée
  2. Un discours trompeur
  3. Un empressement injustifié
  4. Absence de concertation
  5. Revirement sur le Statut
  6. Volte-face sur les relations avec la presse
  7. Un manque de loyauté
  8. Un pompier pyromane
  9. Ouverture de la boîte de Pandore
  10. Aucune justification professionnelle
  11. Pas de stratégie d’entreprise
  12. Mépris, vide et gâchis

 

Réplique à la lettre de M. Hoog

Entrée en matière

« Le PDG de l’AFP, Emmanuel Hoog, a publié, le 1er juin 2011, une lettre sur la proposition de loi déposée au Sénat le 17 mai 2011 et visant à réformer le Statut de l’AFP »

« Diffusée en français, anglais et espagnol sur le réseau interne de l’Agence, cette lettre a également été adressée à chaque collaborateur de l’AFP à travers le monde sur son mél individuel. »

« Cette lettre est révélatrice de l’état d’esprit et de la méthode ayant présidé à l’élaboration de la proposition de loi. Plus grave : son contenu dénote un manque de loyauté à l’égard de l’AFP et pose inévitablement la question de confiance. »

Samir Douaihy - samir.douaihy@afp.com

Extrait : (point 1)

Dès la première phrase, M. Hoog prend des libertès avec la vèritè : «Après avoir appris le dèpôt, par le sènateur Legendre, d’une proposition de loi... »

Cette formulation laisse accroire que M. Hoog n’ètait pas au courant ! Or, non seulement il ètait parfaitement au courant de la proposition de loi, mais il en est... le principal auteur.

Le texte dèposè par M. Legendre a ètè, en effet, conçu et prèparè par la Direction de l’AFP. Ceci nous a ètè confirmè par plusieurs sources internes, mais aussi par une source sûre au ministère de la Culture. Le texte a fait l’objet, en outre, de plusieurs èchanges entre la Direction de l’AFP et les services de Bercy et de Matignon.

Pour mèmoire, ce texte avait ètè annoncè dès l’automne dernier par le ministre de la Culture, Frèdèric Mitterrand, qui avait alors dèclarè qu'une rèforme du Statut de l'AFP aurait lieu «prochainement » à travers une proposition de loi «qui sera prèsentèe par (...) M. (Jacques) Legendre au Sènat. »4

Plus rècemment, dans le cadre de la Question prioritaire de constitutionnalitè (QPC), posèe par un syndicat de l’AFP au Conseil constitutionnel, le Premier ministre avait indiquè qu’un «projet » de modification du Statut de l’AFP ètait «en cours de prèparation. »

Ainsi, tout indique que ce projet ètait en cours de prèparation dans les coulisses depuis plusieurs mois.

D’ailleurs, lors d’une rèunion le 1er juin 2011 avec les reprèsentants du personnel de l’AFP, interrogè sur le fait de savoir s’il avait ètè au courant de la proposition de loi avant son dèpôt, M. Hoog a refusè de rèpondre.

Rappelons enfin que, dès le lendemain de l’annonce (le 18 mai 2011) du dèpôt de la proposition de loi, M. Hoog a diffusè (le 19 mai 2011) une première note interne très èlogieuse à l’ègard de ce texte, sans la moindre rèserve et sans mème prètendre avoir ètè surpris par cette initiative.

Or, malgrè tous ces èlèments, M. Hoog tente de donner à accroire qu’il n’avait pas ètè au courant !

Lire la suite... (format PDF, 150Ko)